Le syndrome du piriforme : causes, symptômes et traitements

Le syndrome du piriforme : causes, symptômes et traitements

Le syndrome du piriforme causes, symptômes et traitements

Le syndrome du muscle piriforme (SMP) est une irritation ou une compression du nerf sciatique par le muscle piriforme, un des muscles profonds de la fesse. Il en résulte une douleur chronique et profonde qui naît au niveau de la fesse. Il peut aussi irradier tout le long de l'arrière de la jambe.

C'est une pathologie assez rare et une cause de douleurs sciatiques peu connue mais qu'il est facile de traiter grâce au repos, aux médicaments et surtout à la rééducation fonctionnelle.

A/ Présentation du syndrome du piriforme

1/ La fausse sciatique

La sciatique, également connue sous le nom de sciatalgie, est un syndrome de névralgie caractérisé par une compression, une traction, une irritation ou une lésion du nerf sciatique. Le nerf sciatique est le nerf le plus long du corps. Il fournit la motricité et la sensibilité à la plupart des membres inférieurs. En particulier, les articulations qui contrôlent la hanche et le genou, mais aussi la cheville, les muscles de l'arrière de la cuisse et du mollet.

Mais si vous n’avez aucune douleur au dos et que vous faites beaucoup d’exercices, il est probable que vous souffrez du syndrome du piriforme, nommé aussi fausse sciatique. Dans ce cas, le nerf sciatique n'est pas comprimé au niveau de la lombaire. Il est comprimé par un petit morceau du muscle piriforme au niveau des fesses. Nous revenons pour vous sur le syndrome du piriforme.

2/ Le syndrome du piriforme : pathologie et symptômes

Le muscle piriforme est, comme son nom l'indique, un muscle en forme de poire. Il est attaché à la base de la colonne vertébrale, au niveau du sacrum, et au haut du fémur. Il fait partie des muscles rotateurs externes de la hanche.
Le nerf sciatique passe sous ce muscle puis sur les autres muscles rotateurs de la hanche. Il peut parfois passer entre deux faisceaux musculaires du piriforme. Dans ce cas précis, lorsqu'il y a lésion, on parlera de syndrome intrapiriforme.

Lorsque le muscle piriforme est contracté (ou qu'il est parcouru de spasmes, ce qui est plus rare), il peut irriter ou comprimer le nerf sciatique. Le patient ressent une douleur en profondeur au niveau de la fesse qui peut irradier tout le long du nerf sciatique.

Le premier symptôme est donc une douleur sourde au niveau de la fesse, à l'emplacement du muscle piriforme.
Puis des picotements et un engourdissement, voire une sensation de brûlure ou de choc électrique, peuvent apparaître. C'est le signe que le nerf sciatique est touché.

Le syndrome du piriforme

Le syndrome du piriforme est une cause minoritaire de sciatalgie (douleur qui est due à une sensibilisation du nerf sciatique). Il représente 6% des cas de sciatalgie. La hernie discale par exemple est beaucoup plus courante.
La douleur peut être intermittente. Elle peut être réveillée ou être amplifiée par une position ou un mouvement précis. Ce mouvement sollicite excessivement le muscle du piriforme, comme notamment la course à pied ou la position assise prolongée.

3/ Les causes du syndrome du piriforme

Le syndrome du piriforme peut avoir des origines variées.

La morphologie du patient peut en être la cause. Des jambes de longueur différente, des pieds plats, un flexum de hanche (une perte de mobilité des hanches) ou une hyperlordose lombaire (une courbure excessive du bas du dos) peuvent entraîner une inflammation du muscle piriforme et une irritation du nerf sciatique. Ces pathologies sont dites morphostatiques. Ces anomalies dans la posture et le positionnement des segments du corps au repos mobilisent de façon excessive le muscle piriforme.

Le syndrome du piriforme peut aussi naître dans le mouvement. Lorsque l'on court par exemple, le muscle piriforme appuie sur le nerf sciatique. Si la course à pied est pratiquée intensivement, elle peut générer un syndrome du piriforme. C'est aussi le cas du cyclisme si la selle est mal choisie, de l'escrime lors des fentes, du golf, du tennis ou de l'équitation.

La position assise prolongée (conduite automobile intensive comme c'est le cas pour les chauffeurs routiers par exemple) peut aussi être une cause de syndrome du piriforme.

Enfin, le syndrome du piriforme peut aussi advenir à la suite d'un traumatisme direct (chute, coups au niveau des fesses, du sacrum, du bassin, des membres inférieurs) ou indirect (après une opération chirurgicale dans cette région du corps par exemple). Il peut aussi naître d'un élargissement musculaire, d'une myopathie inflammatoire ou de l'inflammation d'une bourse séreuse. Plus rarement, il peut être dû à l'apparition d'un kyste, d'un hématome ou d'une tumeur qui entre en conflit avec le muscle.

B/ Diagnostic du syndrome du piriforme

Le praticien de santé diagnostique un syndrome du piriforme grâce à un examen clinique et une anamnèse (histoire du patient et de la pathologie) précise. Il s'enquiert du mode de vie du patient, de sa pratique sportive. Il passe en revue avec lui ses antécédents médicaux (rhumatismes notamment). Le praticien note les mouvements qui déclenchent la douleur.

Des examens supplémentaires (examens biologiques, actes d'imagerie médicale - radiographie, IRM, scanner-) sont souvent prescrits afin d'écarter des diagnostics différentiels. En effet, les symptômes du syndrome du piriforme ressemblent à ceux d'une sciatalgie provoquée par une hernie discale. On peut aussi énumerer le syndrome de l'articulation sacro-iliaque ou d'une inflammation d'une bourse séreuse au niveau de la hanche (bursite). Le praticien procède donc par exclusion.

C/ Les traitements du syndrome du piriforme

1/ Soulager la douleur

Une fois le diagnostic posé, le repos est préconisé. Toute activité sportive qui déclenche la douleur est suspendue. On peut aussi simplement changer de position lorsque la douleur apparaît au repos afin de supprimer la compression du muscle piriforme et du nerf sciatique.

Les traitements du syndrome du piriforme

Puis, s'automasser aidera à détendre la zone contracturée. Un rouleau d'automassage rendra la tâche plus aisée et plus efficace. En effet, une fois que le patient est allongé sur le rouleau, le poids de son corps lui permet d'effectuer un automassage profond sans effort. Ajustez l'intensité du massage par de légers mouvements de va-et-vient en répartissant votre poids sur vos mains et vos jambes. Si la douleur est intense et que vous ressentez un choc électrique dans votre jambe, déplacez le rouleau de quelques centimètres. Massez doucement pendant deux minutes en respirant lentement.

Il existe aussi de petites balles d'automassage, plus ou moins denses, vibrantes ou non, que l'on peut garder dans son sac. Elles permettent de se masser à tout moment, dès que le besoin s'en fait ressentir, même lorsque l'on est hors de chez soi.

Poser une poche de glace enveloppée d'un linge sur la partie du corps douloureuse peut aussi soulager le patient.

Des médicaments comme des antalgiques, des anti-inflammatoires ou des myo-relaxants peuvent être proposés afin de soulager temporairement la personne en souffrance.

2/ La kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie sont aussi prescrites en phase d'attaque afin d'amenuiser la douleur. Lors des premières séances, des massages permettent de décontracter le muscle piriforme.

Automasage

A savoir, pour étirer le muscle piriforme, mettez-vous en position allongée et tirez votre genou gauche et votre cheville vers votre épaule droite jusqu'à ce que vous sentiez un étirement dans vos hanches. La jambe droite est toujours droite sur le sol. Bien sûr, n'oubliez pas de faire le contraire. L'étirement doit être ressenti mais pas douloureux. Maintenez cette position pendant moins d’une minute. Répétez trois fois. La posture du pigeon est aussi une excellente option pour les yogis.

En cas de douleurs intenses et persistantes, des injections de corticoïdes peuvent cibler précisément la zone douloureuse. La toxine botulique a aussi des effets bénéfiques et peut venir à bout de la contracture musculaire.

L'acte chirurgical consistant à supprimer la compression du nerf sciatique est rare.

3/ La rééducation fonctionnelle

Des séances de kinésithérapie sont prescrites. Elles sont primordiales car elles permettent de soulager la douleur puis d'identifier et de corriger les causes qui ont fait naître le syndrome du piriforme. Deux à trois séances par semaine sont nécessaires.
Enfin, plus important encore, le kinésithérapeute est en mesure d'enseigner à son patient des exercices qui préviendront une récurrence de la pathologie. Le patient est encouragé à reproduire à la maison des exercices de musculation et des étirements (tous les jours, pendant 20 à 30 minutes). L'autonomisation du patient est la clé de la guérison et de son mieux-être au long cours.

La prise en charge proposée par le kinésithérapeute sera axée sur

  • la rééducation fonctionnelle pas à pas (récupération de la mobilité de la colonne vertébrale et du pelvis)
  • le renforcement musculaire des hanches
  • l'étirement des muscles abducteurs de la hanche
  • l'étirement du psoas-iliaque
  • l'étirement du muscle piriforme
  • le travail des articulations lombaires et des hanches

Ces exercices de renforcement musculaire et ces étirements sont facilement reproductibles chez soi. Un simple tapis de yoga rendra la pratique plus confortable.

Ce sont d'ailleurs des exercices que chacun d'entre nous devrait incorporer dans sa routine quotidienne. Elles permettent de mieux habiter son corps, de soulager les tensions musculaires et d'éviter le développement de pathologies invalidantes.

a propos d'auteur

À PROPOS DE L’AUTEUR

Lidia Perner a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur de la santé et du bien-être. En développant des produits qui offrent des réels bénéfices et en les introduisant avec succès sur le marché, Lidia a aidé des milliers de personnes à améliorer leur qualité de vie. Elle est passionnée par les modes de vie sains et diverses activités physiques. Lidia est fondatrice et PDG d'Inphysio.fr. Vous pouvez retrouver Lidia sur Linkedin.

VOUS POURRIEZ AIMER ÉGALEMENT

  • Tapis de Yoga | QMED YOGA MAT
    Tapis de Yoga Tapis de Yoga 0,6 cm
    -34%
    Prix normal
    29,99 €
    Prix réduit
    29,99 €
    Prix normal
    45,90 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Roue de Yoga | QMED YOGA BOW
    Roue de Yoga Tri-wheel utilisation de Roue de Yoga Tri-wheel
    -32%
    Prix normal
    39,99 €
    Prix réduit
    39,99 €
    Prix normal
    59,00 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Balle de Massage Vibrante | QMED VIBRATING MASSAGE BALL
    Balle de massage vibrante Massage de précision thérapeutique balle vibrante
    -49%
    Prix normal
    49,90 €
    Prix réduit
    49,90 €
    Prix normal
    99,00 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Ballon de Pilates 25cm | QMED ABS GYM BALL
    Ballon de Pilates (25cm) Ballon de Pilates (25cm)
    -15%
    Prix normal
    19,90 €
    Prix réduit
    19,90 €
    Prix normal
    23,50 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Tapis de Yoga | QMED YOGA MAT
    Tapis de Yoga Tapis de Yoga 0,6 cm
    -34%
    Prix normal
    29,99 €
    Prix réduit
    29,99 €
    Prix normal
    45,90 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Roue de Yoga | QMED YOGA BOW
    Roue de Yoga Tri-wheel utilisation de Roue de Yoga Tri-wheel
    -32%
    Prix normal
    39,99 €
    Prix réduit
    39,99 €
    Prix normal
    59,00 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé
  • Balle de Massage Vibrante | QMED VIBRATING MASSAGE BALL
    Balle de massage vibrante Massage de précision thérapeutique balle vibrante
    -49%
    Prix normal
    49,90 €
    Prix réduit
    49,90 €
    Prix normal
    99,00 €
    Prix unitaire
    par 
    Épuisé

Des articles similaires

Acupression pour les douleurs au dos, à la tête et au cou
Acupression pour les douleurs au dos, à la tête et au cou
Passez-vous beaucoup de temps assis, intensément occupé à travailler devant un ordinateur, à regarder une tablette et...
Lire la suite
9 exercices de soulagement de la douleur des pieds
9 exercices de soulagement de la douleur des pieds
La douleur aux pieds est un problème courant, vécu par 17,5 % de la population adulte. Elle est plus fréquente chez l...
Lire la suite
Bien dormir en post opératoire, le cas des cervicales
Bien dormir en post opératoire, le cas des cervicales
Tout d'abord, il est bien connu que le repos et bien dormir sont essentiel suite à une opération chirurgicale. Cert...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés