Les bienfaits de la thérapie des fascias

Que signifie le terme Fascia ?

Le terme Fascia est dérivé du mot latin «fascia», qui signifie bande, faisceau, pansement ou bandage.

Pendant très longtemps, les fascias n'ont pas été considérés comme une structure importante de notre corps pouvant avoir une influence sur un certain nombre de fonctions et être la cause de douleurs ou de troubles fonctionnels. Cela a changé ces dernières années et le monde médical commence de plus en plus à prendre conscience de l'importance des fascias dans le corps humain.

Dans un premier temps, l'ostéopathie s'est révélée être un traitement très efficace, mais bien qu'il y ait encore beaucoup de recherches à faire sur les fascias, il ne fait aucun doute que les scientifiques accordent de plus en plus d'attention au rôle des fascias dans l'organisme humain. Le premier "congrès de recherche sur les fascias" a eu lieu à Boston en 2007. 

fascial kinesiologie myofasciale rouleau de massage

Les scientifiques ne s'accordent pas clairement sur la question de savoir si les Fascias sont uniquement une structure passive facilitant le mouvement - ou quelque chose de plus. La communauté scientifique est divisée concernant le classement exact des Fascias sur le plan anatomique. Ils ne sont pas techniquement considérés comme un organe.

Le poids moyen des Fascias chez l'homme est de 18 à 23 kilogrammes. Les Fascias sont le plus grand organe sensoriel du corps. Il y a six fois plus de terminaisons nerveuses dans les fascias que dans les muscles. Les Fascias peuvent procurer un sentiment de bien-être, mais aussi permettre de ressentir la sensation d'espace dans une pièce.

L’ensemble des Fascias peut atteindre une épaisseur de 3 millimètres, par exemple le fascia thoraco-lombaire dans la région du dos ou le tractus iliotibial sur la partie externe de la cuisse. Ce dernier est une sorte de renfort du fascia latéral de la cuisse, le fascia lata.

Le fascia est une fine membrane de tissu conjonctif contenant des faisceaux serrés de fibres de collagène située sous la surface de la peau. Cette structure entoure les muscles, les groupes de muscles, les vaisseaux sanguins et les nerfs, liant certaines structures entre elles, tout en permettant à d'autres de glisser en douceur les unes sur les autres.

Ces fibres de collagène, produites par les fibroblastes situés dans les Fascias, sont constituées de plusieurs couches entre lesquelles se trouve un liquide appelé hyaluronane. Elles stockent une énorme quantité d'eau, comme une éponge humide, et un certain nombre d'adhésifs. 

Les Fascias sont similaires aux ligaments et aux tendons car ils sont tous constitués de collagène, à l'exception des ligaments qui relient un os à un autre, les tendons reliant un muscle à un os. Les Fascias relient et soutiennent les muscles ou d'autres structures du corps.  

Jean-Claude Gimberteau ("L'architecture du corps humain vivant"), chirurgien français spécialiste de la chirurgie plastique et de la main (cofondateur et directeur scientifique de l'Institut Aquitain de la Main, et ancien président de la Société française de chirurgie plastique et reconstructrice), souligne l'importance du rôle des fascias en tant que structure de liaison, allant de la surface de la peau aux cellules profondes du tissu conjonctif.

Les Fascias sont l'un des organes sensoriels les plus riches du corps, avec des terminaisons nerveuses et des mécanorécepteurs (fuseaux musculaires, corpuscules de Ruffini et de Pacini, terminaisons de Golgi et terminaisons nerveuses libres). Les fascias jouent un rôle majeur dans la perception de la posture et du mouvement, affectant notre proprioception et notre coordination. C'est pourquoi les spécialistes parlent de "système fascial".

 

L'architecture des Fascias dans le corps humain

 Les Fascias contiennent un très grand nombre de récepteurs qui transmettent des informations au système nerveux central. Traditionnellement, la peau, avant que l'importance des Fascias ne soit révélée, était considérée comme le plus grand organe sensoriel de l'homme.

Ce principe est désormais attribué au réseau de Fascias. Différents récepteurs se spécialisent dans certains rôles, comme les nocicepteurs qui enregistrent les lésions tissulaires, les propriocepteurs qui aident à la perception et à la coordination des positions et des mouvements corporels conscients et inconscients, les mécanorécepteurs responsables de la perception de stimuli tels que la pression, la tension et les vibrations, et enfin les chimiorécepteurs qui détectent les changements dans l'environnement chimique, comme les inflammations.

Comme un muscle, les Fascias de la couche profonde peuvent se contracter activement grâce à de petites cellules en forme d'étoile, les myofibroblastes. Grâce à cette fonction, les Fascias peuvent maintenir la stabilité du corps à long terme. Des perturbations telles que le stress mental, un surmenage constant ou un régime alimentaire provoquent une augmentation de la tension qui, si elle se prolonge, peut entraîner une augmentation générale de la rigidité des tissus et affecter considérablement la mobilité des articulations.

Les tendons sont actuellement traités comme les Fascias en termes de stockage et de libération d'énergie à court terme. L'activité physique peut être réalisée plus efficacement en utilisant le support des tendons plutôt que celui des muscles, car les Fascias peuvent transmettre la force des muscles aux os.

Il existe trois couches principales de Fascias dans le corps humain :

  • Le Fascia superficiel

Situé juste sous la peau et constitué d'un réseau dense de fibres élastiques. Il est donc très extensible, ce qui est nécessaire, par exemple, en cas de prise de poids ou pendant la grossesse. La couche superficielle entoure tout le corps et sert donc de "système de communication". Elle est traversée par des vaisseaux lymphatiques et sanguins ainsi que par des voies nerveuses et des glandes. Elle a également une certaine fonction de tampon et d'amortisseur.

 

  • Le Fascia profond

Entoure et pénètre les muscles, les tendons, les ligaments, les os, les articulations, les voies nerveuses et les vaisseaux sanguins. Il a une teneur élevée en fibres de collagène. Cela signifie que, par rapport à la couche superficielle, il est particulièrement stable en tension et il a une faible capacité d'étirement. Les différents Fascias, comme ceux des muscles, portent des noms distincts :
    • Épimysium : Enveloppe l'ensemble du muscle
    • Périmysium : Enveloppe les faisceaux de fibres musculaires individuels
    • Endomysium : Enveloppe les fibres musculaires individuelles. La couche profonde possède de nombreux récepteurs qui sont spécialisés pour certaines stimulations. Beaucoup plus que les muscles, par exemple. Cela fait du réseau fascial le plus grand organe sensoriel de l'homme.
  • Les Fascias viscéraux (également Fascias pariétaux ou Fascias sous-séreux)

Servent à suspendre et à encastrer les organes internes. Comme la couche profonde, elle est aussi moins extensible que la couche superficielle, car pour stabiliser les organes, leur tension doit rester presque constante. La couche viscérale entoure, par exemple, le cerveau et la moelle épinière avec les méninges, le cœur avec le péricarde et les poumons avec la plèvre.

    Exemples:

    fascia rouleau de massage myofasciale taping kinésiologique k-tape auto-massage fascia rouleau de massage myofasciale taping kinésiologique k-tape auto-massagefascia rouleau de massage myofasciale taping kinésiologique k-tape auto-massage

     

    Comment prendre soin de vos Fascias ?

    Un fascia sain est lisse, glissant et flexible. Il possède un degré variable d'élasticité qui lui permet de résister à la déformation lorsque des forces et des pressions sont appliquées, car il peut récupérer et retrouver sa forme et sa taille initiales.

    Les facteurs qui font que le fascia devient adhésif et dysfonctionnel, ce que l'on appelle la fixation des Fascias, sont les suivants :

    • Un mode de vie où l'activité physique est limitée. Des mouvements répétitifs qui surchargent une partie du corps, une mauvaise posture, les personnes exposées à ce risque sont par exemple : les coureurs, les cyclistes, et les employés de bureau.
    • Un traumatisme tel qu'une intervention chirurgicale ou une blessure au corps.
    • Nutrition non optimale et troubles du flux circulatoire ou lymphatique. Vos fascias doivent être alimentés en oxygène et en nutriments. De même, l'eau usée des tissus, ainsi que ses déchets métaboliques, doivent pouvoir être efficacement évacués par les veines et la lymphe. Une quantité insuffisante de nutriments et de liquide d'une part, et trop de toxines accumulées d'autre part, provoquent l'adhésion des Fascias et les rendent fragiles. Outre un apport suffisant en liquides (les fascias sont composés d'environ 75 % d'eau), l'équilibre acide-base est crucial.
    • L'inflammation, les troubles structurels comme l'arthrite ou la scoliose, les affections systémiques comme l'hypothyroïdie, les troubles organiques comme les maladies intestinales, le cancer (la maladie elle-même, et/ou son traitement), ainsi que la dépression, l'anxiété et d'autres troubles psychologiques, car les fascias ont une mémoire émotionnelle. Les malheurs peuvent donc littéralement impacter le corps. La consommation prolongée d'analgésiques peut également avoir un impact négatif sur les Fascias.
    • Problèmes de sommeil. Un bon sommeil avec une quantité suffisante de phases de sommeil profond assure la distribution de l'hormone de croissance HGH (Human Growth Hormone). L'HGH est responsable de l'élasticité et de la souplesse de nos fascias. Elle stimule la circulation sanguine et permet aux muscles et aux fascias de se détendre. Si nous ne bénéficions pas d'un sommeil suffisant et de qualité, le tissu aponévrotique peut s'emmêler fortement.

    Même si le fascia est une structure bénéfique et nécessaire, il peut être à l'origine de problèmes médicaux importants. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une partie du corps que l'on peut tordre, fouler, casser ou contusionner, il est sujet à des inflammations et à des déchirures microscopiques, ce qui peut conduire à des situations qui peuvent changer la vie.

    Les douleurs fasciales se produisent principalement dans les myofascials (fascias musculaires). Le mot "myofascial" est composé des termes "MYO" - muscles et "Fascial" - tissu conjonctif. Si une douleur se développe dans cette zone, on parle de "syndrome de douleur myofasciale".

    Le syndrome de douleur myofasciale est généralement ressenti dans le bas du dos, le cou et les épaules, ce qui peut expliquer pourquoi les personnes qui subissent des blessures dans ces zones ont généralement de longues périodes de récupération. En ignorant le fascia et en traitant uniquement les muscles sous prétexte que nous les maîtrisons mieux, le problème réel ne sera probablement pas résolu.

    Important ! Les fascias ne sont pas des masses définies de manière rigide car ils peuvent rétablir leur fonction. Lorsque la charge cesse, les fascias reprennent leur forme initiale. Le rétablissement de la forme se fait par recul élastique via l'hystérésis (qui est le processus d'utilisation et de perte d'énergie dans lequel les tissus sont chargés et déchargés). Le temps nécessaire au tissu pour revenir à la normale par le biais du recul élastique dépend de l'absorption d'eau par le tissu et du dépassement de son potentiel élastique. Le mouvement est nécessaire pour maintenir la fonction des fascias. Grâce aux étirements et aux mouvements, vous pouvez relâcher le tissu fascial adhérent. Ainsi, vous pouvez lutter activement contre la douleur et les processus dégénératifs et maintenir la souplesse de vos fascias grâce à l'entraînement des fascias.

    Cette lubrification est extrêmement importante pour la tension et l'extensibilité des tissus. Cette propriété est également à la base de l'efficacité d'un certain nombre d'activités, dont le foam rolling (Le rouleau de massage, fascia roll).

    Comment déterminer la douleur des fascias ?

    Comment déterminer si votre douleur se situe dans les articulations, les muscles ou les fascias ? En général, les lésions articulaires ou musculaires s'aggravent lorsque vous bougez, tandis que les adhérences des fascias ont un effet contraire. L'application d'une thérapie par la chaleur, qui redonne de l'élasticité aux tissus, améliore également votre état.

    Les adhérences fasciales peuvent s'aggraver avec le temps et, avec une compression plus importante, déformer les muscles environnants. En conséquence, les «points gâchettes», qui sont des nœuds durs et sensibles dans les muscles, provoquent des douleurs, décrites dans le «syndrome de douleur myofasciale». Ces douleurs peuvent être ressenties lors d'un mouvement lorsqu'une pression est appliquée.

    Les douleurs myofasciales représentent 30 à 85 % de toutes les douleurs musculaires, 85 % des douleurs dorsales et 55 % des douleurs de la tête et du cou. Très souvent, les douleurs à l'épaule peuvent également être causées par un dysfonctionnement myofascial. Les douleurs myofasciales surviennent le plus souvent entre 27 et 50 ans. Les douleurs myofasciales sont souvent associées à d'autres troubles musculo-squelettiques, neurologiques ou psychologiques, tels que des douleurs dorsales et cervicales non spécifiques, ou même un cancer. Malgré cela, la douleur peut aussi survenir chez des personnes généralement en bonne santé.

    Actuellement, il n'existe pas de critères clairs permettant de diagnostiquer si la douleur est le résultat d'un dysfonctionnement des fascias. Souvent, le syndrome de douleur myofasciale se manifeste en même temps que des symptômes de fibromyalgie, des racines nerveuses irritées ou des douleurs provenant des ligaments, des tendons ou des articulations.

    Malgré cela, il existe quelques indicateurs qui peuvent être utiles au diagnostic de la douleur myofaciale, tels que :

    • Les troubles de la douleur et de la sensibilité se propagent le long des voies fasciales
    • La douleur dans certains cas est une sensation de brûlure se propageant largement
    • Un mouvement détendu tend à réduire la douleur
    • Les mouvements sont raides et douloureux, en particulier à la fin de l'amplitude du mouvement.

    Moyens de soulager la douleur du fascia - Relachement myofasciale

    Le traitement de la douleur due aux fascias vise à soulager la douleur et à faire en sorte que les fibres musculaires et les fascias tendus se détendent. De nombreuses options médicales sont possibles pour soulager les fascias, notamment les analgésiques, les injections aux points de déclenchement ou la physiothérapie.

    Différentes thérapies ont montré des effets positifs dans le traitement des douleurs myofasciales.

    Du point de vue de la physiothérapie, on peut recourir aux massages, aux techniques thérapeutiques manuelles spéciales de libération myofasciale, à la thérapie par le yoga, aux procédures chaudes et froides, ainsi qu'aux ultrasons, au taping, à l'électricité et à l'acupuncture. L'une des techniques les plus simples pouvant être appliquée à domicile est la méditation et certains exercices de yoga qui permettent de détendre le corps et de réduire les tensions.

    Le traitement fascial est une méthode de thérapie manuelle axée sur la libération de zones localisées spécifiques du fascia. Grâce à une manipulation appropriée de cette partie précise du fascia, le mouvement peut être rétabli, permettant une transmission optimale des forces dans le corps.

    L'approche la plus efficace consiste à modifier le mode de vie, ainsi que des programmes d'exercices spéciaux. Le résultat le plus courant ici est une réduction de la douleur, ou une augmentation de la mobilité et de la force dans les régions du corps affectées. La mobilisation et le renforcement des articulations sont conçus pour corriger les déficiences biomécaniques en s'attaquant à la force et aux déséquilibres musculo-squelettiques dans toute la chaîne cinétique.

    La libération myofasciale est le plus souvent administrée par les massothérapeutes, bien que les médecins et les chiropraticiens puissent également la proposer. Lors de la libération myofasciale, le masseur recherche les fascias tendus dans tout le corps et exerce une légère pression manuelle pour relâcher la tension dans les zones à problèmes. La massothérapie effectuée par un thérapeute expérimenté capable de trouver et d'appliquer une pression pour libérer les nœuds donne d'excellents résultats, mais elle nécessite une programmation et peut être assez coûteuse.

    De nombreuses thérapies du fascia sont basées sur les concepts de l'ostéopathie. En ostéopathie, le thérapeute se sert des mains pour détecter les os mal alignés, les tensions tissulaires et les troubles organiques et neuronaux, puis les soulager. Il existe trois domaines principaux d'ostéopathie. L'ostéopathie pariétale, où les os, les articulations, les muscles et les Fascias qui sont traités pour réguler la tension des tissus.

    L'ostéopathie crânio-sacrée

    Traite principalement la connexion allant du crâne à la colonne vertébrale (cranium), puis à l'os sacré (sacrum). La thérapie crânio-sacrée peut être utile dans le traitement d'un grand nombre de maladies, et pas seulement celles qui affectent l'appareil locomoteur. L'ostéopathie viscérale se consacre aux organes internes et à leur position, leur mobilité et leur fonction. En ostéopathie, les trois systèmes sont pris en compte simultanément et considérés comme un système corporel complexe et en interaction.

    Une autre thérapie manuelle des fascias s'appelle le Rolfing.

    L'objectif est de ramener la statique du corps en accord avec la force de gravité en utilisant les Fascias musculaires, qui relient le corps entier, comme un réseau. Les Rolfers utilisent la propriété plastique des Fascias en appliquant une pression qui fond lentement sur les mains et les coudes, pour relâcher et détendre précisément les Fascias qui empêchent le corps de se tenir complètement droit.

    La manipulation des fascias (selon Stecco)

    Elle est également une forme de thérapie manuelle des fascias. Elle considère tous les fascias du corps comme une seule unité, qui agit comme un réseau tridimensionnel dans le corps. Les variations de tension à un endroit peuvent donc provoquer des troubles à un autre endroit du corps. Les points clés de causalité dans le corps, qui sont liés à la région dans laquelle la douleur est perçue, sont recherchés et traités à l'aide de techniques ciblées.

    Le modèle des distorsions fasciales fait remonter les blessures et les conditions médicales à six distorsions spécifiques des fascias. Une ou plusieurs de ces distorsions sont identifiées et définies par le thérapeute, principalement sur la base du choix des mots et du langage corporel utilisés par le patient pour décrire son problème, puis suivies d'un traitement thérapeutique des fascias. Le modèle de distorsion fasciale est principalement utilisé en cas de troubles musculaires et fasciaux, ainsi que pour les affections affectant les tendons et le squelette.

    Le massage du tissu conjoncti

    Il a été l'une des premières thérapies du fascia dans la physiothérapie moderne. Il est basé sur le concept des "zones de la tête". En utilisant des techniques spéciales pour influencer la peau, le sous-cutané et les Fascias, un arc réflexe cuti-viscéral est initié, qui agit sur la peau, les organes internes et le système locomoteur.

    L'acupuncture

    C'est une méthode de guérison traditionnelle chinoise dans laquelle des aiguilles sont insérées dans la peau et dans la couche superficielle des fascias et des points spécifiques sur ces voies énergétiques dans le corps (méridiens) sont stimulés. On sait actuellement que les points méridiens pertinents sont en corrélation avec les points de croisement du réseau fascial.

    La ventouse

    C'est l'une des plus anciennes méthodes de thérapie fasciale utilisée dans l'Égypte ancienne. Dans cette thérapie alternative, le vide tire la peau et le tissu conjonctif sous-jacent vers le haut, stimulant ainsi la circulation, le flux lymphatique et le métabolisme de la peau et du fascia superficiel.

    Le taping thérapeutique

    Il est originaire du Japon et est connu principalement sous le nom de taping kinésiologique, ou méthode du kinesio-tape. Il est fréquemment utilisé par les thérapeutes et les médecins pour soutenir la thérapie primaire en cas d'affections touchant les systèmes musculaire et fascial, ainsi que le système tendineux et squelettique.

    Cela inclut les blessures sportives telles que les claquages et les déchirures de fibres musculaires, les tendinites ou les douleurs articulaires. L'effet est obtenu grâce à l'effet de massage durable produit par la bande, qui renforce le processus de guérison du corps et stimule le métabolisme, la circulation, la lymphe et les nerfs. En outre, le ruban adhésif perceptible sur la peau améliore également la perception du corps (proprioception) pendant le mouvement.

    L'auto-massage (également appelé exercices d'auto-libération myofasciale ou SMR / SMT) à l'aide d'appareils tels que le rouleau en mousse, la balle Lacrosse ou la balle hérisson pour la fasciite plantaire améliore la pénétration de l'humidité et la lubrification des fascias, ce qui soulage les adhérences fasciales, les douleurs et les tensions musculaires pendant plus longtemps.

    Bien que les exercices et techniques spécifiques soient préparés par des professionnels, on peut les réaliser chez soi ou dans une salle de sport, en utilisant un tapis de yoga par exemple.

    L'amélioration de la posture, au bureau ou en voiture, peut être utile, en particulier dans le cadre de la libération myofasciale du cou. Les exercices musculaires posturaux renforcent les muscles et aident à soulager les muscles surmenés et à libérer les fascias.

    En outre, des exercices comme les étirements, la thérapie par la chaleur, la thérapie par ultrasons peuvent apporter de bons résultats dans la libération de la douleur myofasciale.

     Lectures supplémentaires

    Sources :

    " L'architecture du corps humain vivant " Dr Jean-Claude Guimberteau, SULLY ; 23 mars 2021

    Cleveland Clinic, "Myofascial Pain Syndrome"

    "THE EFFECTS OF SELF‐MYOFASCIAL RELEASE USING A FOAM ROLL OR ROLLER MASSAGER ON JOINT RANGE OF MOTION, MUSCLE RECOVERY, AND PERFORMANCE: A SYSTEMATIC REVIEW" Int J Sports Phys Ther. 2015 Nov; 10(6): 827–838.

    "Treatment of myofascial trigger points in patients with chronic shoulder pain: a randomized, controlled trial"BMC Med. 2011; 9: 8.

    "Anatomy, Fascia" In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan.
    2021 Jul 22.

    "Fascias"

    "Les alliés cachés de notre organisme - Les fascias"

    Photo copyrights : Divulgação, pexels by elina fairytale

    a propos d'auteur

    À PROPOS DE L’AUTEUR

    Lidia Perner a plus de 20 ans d'expérience dans le secteur de la santé et du bien-être. En développant des produits qui offrent des réels bénéfices et en les introduisant avec succès sur le marché, Lidia a aidé des milliers de personnes à améliorer leur qualité de vie. Elle est passionnée par les modes de vie sains et diverses activités physiques. Lidia est fondatrice et PDG d'Inphysio.fr. Vous pouvez retrouver Lidia sur Linkedin.

    VOUS POURRIEZ AIMER ÉGALEMENT

    • Appareil d'étirement lombaire | QMED BACK STRETCHING SUPPORT
      Arc d'étirement lombaire | QMED BACK STRETCHING SUPPORT | inphysio.fr
      -44%
      Prix normal
      26,99 €
      Prix réduit
      26,99 €
      Prix normal
      49,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Rouleau de Massage en Mousse à Point de Déclenchement 33cm | QMED THERAPY ROLLER
      Noire
      -16%
      Prix normal
      24,99 €
      Prix réduit
      24,99 €
      Prix normal
      29,90 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Double Boule Lisse de Massage | QMED LACROSSE DUO BALL
      Orange
      -9%
      Prix normal
      18,00 €
      Prix réduit
      18,00 €
      Prix normal
      19,90 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Roue de Yoga | QMED YOGA BOW
      Roue de Yoga
      -32%
      Prix normal
      39,99 €
      Prix réduit
      39,99 €
      Prix normal
      59,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Ballon de Pilates 25cm | QMED ABS GYM BALL
      Ballon de Pilates (25cm)  | inphysio.fr
      -26%
      Prix normal
      9,90 €
      Prix réduit
      9,90 €
      Prix normal
      13,50 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Balle de massage vibrante | QMED VIBRATING MASSAGE BALL
      Balle de massage vibrante
      -49%
      Prix normal
      49,90 €
      Prix réduit
      49,90 €
      Prix normal
      99,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Appareil d'étirement lombaire | QMED BACK STRETCHING SUPPORT
      Arc d'étirement lombaire | QMED BACK STRETCHING SUPPORT | inphysio.fr
      -44%
      Prix normal
      26,99 €
      Prix réduit
      26,99 €
      Prix normal
      49,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Roue de Yoga | QMED YOGA BOW
      Roue de Yoga
      -32%
      Prix normal
      39,99 €
      Prix réduit
      39,99 €
      Prix normal
      59,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé
    • Balle de massage vibrante | QMED VIBRATING MASSAGE BALL
      Balle de massage vibrante
      -49%
      Prix normal
      49,90 €
      Prix réduit
      49,90 €
      Prix normal
      99,00 €
      Prix unitaire
      par 
      Épuisé

    Des articles similaires

    Quel massage du visage pour effacer les rides ?
    Quel massage du visage pour effacer les rides ?
      Au fil du temps, notre peau change et celle-ci laisse part à l'apparition des premiers signes de vieillissement. ...
    Lire la suite
    Bhramari Pranayama ou la respiration de l’abeille
    Bhramari Pranayama ou la respiration de l’abeille
      La respiration de l’abeille est quelque chose de simple à réaliser. Tout le monde peut réussir à l’utiliser, l...
    Lire la suite
    Le Face Taping : comment utiliser le K-taping pour lutter contre le vieillissement du visage ?
    Le Face Taping : comment utiliser le K-taping pour lutter contre le vieillissement du visage ?
    Comme nous l’avons déjà dit dans des articles précédents à propos du kinésio taping, les bandes de K-taping son...
    Lire la suite

    1 commentaire

    • Si je comprends bien il ne faut pas stresser les fascias ? On peut les irriter ? Inflammation ?

      Armand Katt

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés